À PROPOS

Nicolas Rivard se consacre à un travail interdisciplinaire alliant la performance, l’art d’intervention et l’art conceptuel. En s’influençant de l’actualité politique, sociale et culturelle, ses principaux centres d’intérêts portent sur les nouveaux lieux et les nouvelles formes de l’art actuel comme moteurs de transformation sensible de l’espace social et des interactions qui s’y jouent.

Depuis 2014, son travail artistique se concentre sur un projet de longue durée nommé la Fatigue culturelle, entreprise fictive de détournement culturel. Ses réalisations se définissent par un humour caustique et par des propensions extra-artistiques. Les réflexions qu’elle soulève reflètent différentes questions politiques actuelles qui suscitent en lui un vif intérêt par rapport à ses inquiétudes à la fois artistiques, sociales et idéologiques.

Il détient une maîtrise en histoire de l’art portant sur les pratiques interventionnistes dans l’espace public. Plusieurs de ses œuvres et de ses textes ont été publiées dans des livres et revues spécialisés en art (Espace art actuel, Spirale, Inter art actuel, Esse, Vie des arts, etc.). Son travail a été présenté dans une cinquantaine de lieux au Canada, en Europe et en Afrique. 

Il est membre du RAIQ (Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec), de DARE-DARE, d’Arprim, centre d’essai en art imprimé, du Centre Sagamie et de L’imprimerie, centre d’artistes.